Accueil

Présentation

Dani

Yali

Momuna

Kobkaga

Korowaï

Notre projet

Contacts

Crédits

COMMENT VOYAGER ?

Il y a 3 solutions :

En groupe avec une agence
Avantages :
Accompagnateur bilingue français-indonésien connaissant généralement la région et gérant tous les problèmes; une garantie de tranquillité, d'informations fiables et de suivi d'un programme complet dans un temps imparti : on paye et on ne s’occupe plus de rien, si ce n‘est de ramener de jolies photos.

Inconvénients :
Les groupes ne peuvent partir que si un certain nombre de participants est atteint : s'il y en a trop peu, le voyage est annulé.
En 2007, les compagnies aériennes indonésiennes étant toutes sur liste noire, des problèmes d’assurance ont empêché plusieurs agences d’effectuer des treks en Papouasie Occidentale.
On a un contact bien moins fort avec la population (les honaï accueillent difficilement 10 ou 15 touristes, et même si elles le faisaient, l‘ambiance serait différente); on est limité à des zones suffisamment accessibles, donc plus fréquentées ; on doit être en autonomie alimentaire, donc avoir 3 porteurs par personne pour 2 semaines de trek. Faites le calcul lorsque le groupe arrive dans un village charmant mais minuscule…

Seul ou en groupe restreint avec un accompagnateur spécialisé.
Avantages :
Les personnes qui veulent voyager ainsi sont certaines de partir sans avoir à attendre qu'un groupe soit complet pour le faire.
Il n’est pas nécessaire d’être bilingue. C’est un voyage "sur mesure" qui ne coûte pas plus cher qu‘un voyage organisé, avec beaucoup plus de souplesse, aussi bien dans les dates que dans le programme. Avec un groupe de 3 ou 4 personnes et un accompagnateur, il est plus facile de dormir dans les honaï et de côtoyer la population. 4 ou 5 personnes et les porteurs (une dizaine), c’est déjà la limite maximum pour débarquer dans une honaï en forêt, y passer la nuit et y manger: ça fait déjà 15 personnes à nourrir et la nourriture est rare dans la forêt.

Inconvénients :
Il n’y a pas la tranquillité de passer par une structure officielle, à moins de demander à une agence d’organiser un voyage sur mesure, mais ça risque de coûter cher. Par ailleurs on n'a pas facilement les contacts directs de ces accompagnateurs spécialisés, et ils ne sont pas forcément disponibles puisqu'ils accompagnent pour des agences notamment en haute saison.
Mais l'un des objectifs du site est de mettre en relation les gens qui projettent d'aller en Papouasie avec ceux qui y sont déjà allés, dont des accompagnateurs.

Seul "à l’aventure"
Avantages :
On peut faire ce que l’on veut comme l’on veut. Avec le guide et les porteurs, ça fait un groupe de 6 ou 7 personnes (8 ou 9 s’il y a deux touristes). Moins on est, plus on a d’autonomie car on peut trouver plus facilement la nourriture nécessaire, donc s’enfoncer bien plus dans les montagnes ou la forêt, loin des pistes d’atterrissage et des rivières navigables qui drainent le plus de monde. Cette façon de voyager procure des émotions uniques. C’est la meilleure façon de rencontrer des gens qui n’ont jamais vu de blancs (et même de non-papous).

Inconvénients :
On est seul : en cas d’accident, l’évacuation peut prendre plus d’une semaine avant de rejoindre une piste d’atterrissage. Dans ce cas, être sûr de ses compagnons (surtout de son guide) afin de ne pas se retrouver abandonné. Etre autonome en médicaments. Eviter de s’embrouiller avec les locaux, en particulier avec les Korowaï. On transporte des sommes considérables pour la région sans sécurité.
Apprentissage de l’indonésien indispensable pour ne pas être totalement dépendant du guide parlant (peut-être) anglais. On l'est déjà énormément !

On ramène plus de souvenirs forts, d’émotions, on rencontre plus de gens "naturels" mais on ramène moins de photos et de vidéos : étant partout la cible de tous les regards, c’est plus délicat de braquer son appareil photo sur quelqu'un qui peut se sentir agressé.

Ca coûte un peu plus cher car personne ne partage les frais. Ca coûte encore un peu plus cher si c’est le premier voyage car sans expérience locale, il y a pas mal d’endroits où le porte-monnaie risque de prendre une claque.

En résumé
Le nombre de participants limite grandement les possibilités de treks offertes par la Papouasie Occidentale.
Le meilleure façon d'y faire des rencontres rares, authentiques et vivre de jolies aventures est donc de partir seul ou à deux, mais c’est plus compliqué et moins sécurisant que d’acheter un voyage en groupe organisé par une agence.
Le compromis est sans doute de se faire accompagner par quelqu'un d'expérimenté. Soit en passant par une agence (plus cher), soit en le contactant directement.

Comment voyager ?

Change

Matériel utile

Langue

Guides

Paludisme

Faune

Pharmacie