Accueil

Présentation

Dani

Yali

Momuna

Kobkaga

Korowaï

Notre projet

Contacts

Crédits

La Papouasie Occidentale (ex-Irian Jaya) présente de nombreuses possibilités d'effectuer des treks inoubliables dans des endroits somptueux encore fort peu fréquentés. Certaines régions plus reculées offrent des voyages hors du temps parmi des populations où beaucoup n'ont encore jamais vu de non-papou. Il reste encore aujourd'hui des endroits (au fin fond du territoire korowaï, par exemple) où aucun étranger n'est encore passé.

La chaîne des Jayawijaya (orientée est-ouest) constitue l'épine dorsale de la Nouvelle-Guinée et culmine à près de 5000 m.
En son coeur, vivent les tribus des hautes-terres Dani-Lani, Yali ou Una (les tailleurs de pierre). Dans ces montagnes escarpées, leurs villages sont souvent perchés sur des crêtes noyées de brume, dans des paysages spectaculaires.
On y mange beaucoup de patates douces et de buah merah.
Ces tribus sont sans doute les plus visitées aujourd'hui car les plus accessibles. La vie et les activités demeurent cependant la plupart du temps traditionnelles, même si à Wamena, les téléphones portables sont arrivés.

Au pied des montagnes au sud, s'étendent les basses terres souvent marécageuses. Ici, de larges rivières sillonnent la forêt à l'infini. Le sagou y est la nourriture de base. Il est parfois possible d'y apercevoir des casoars ou des oiseaux de paradis... si on est très chanceux.
En s'éloignant vers le sud-est, on traverse successivement des territoires aux habitats plus dispersés. D'abord celui des Momuna dont le premier a rencontré le premier missionnaire il y a 20 ans seulement ; ensuite celui des Kobkaga ; puis celui des Korowaï, les plus farouches restés longtemps à l'écart du monde moderne et construisant leurs maisons en hauteur ; plus au sud, jusqu'à la mer, vivent les Asmat, les célèbres sculpteurs.

Comment voyager ?

Change

Matériel utile

Langue

Guides

Paludisme

Faune

Pharmacie